Historique

En 1989 j'ai adhéré au Club Des Modélistes Ferroviaire De l'Estrie et dans les règlements du club chaque nouveau membre devait fabriquer un module (la scène était au choix du membre) à l'échelle HO. Alors j'ai décidé de fabriquer une cours de triage qui, au début, devait compter 5 modules (un module mesure 30 pouces (76cm) par 48 pouces (121cm)), ce qui était au dessus des exigences du club. Avec l'aide de mon père, nous avons fabriqué les 5 modules pour la cours de triage ainsi que plusieurs autres modules de base pour les prochains nouveaux membres. Dans le sous sol de mon père, les rails, aiguillages, décors, scènes, électricité ont pris forme et les modules ont été exposés pour la première fois en 1996 lors de notre expo 96 à l'édifice CERAS à Sherbrooke. Un total de 40 modules en forme de (L) constituait le réseau d'exposition, ce qui était très impressionnant. Mes modules ont très bien fonctionnés, il n'y a pas eu de contre temps. Après cet exposition les modules ont été déménagés dans un ancien chalet qui a été aménagé spécialement pour un futur réseau et au même moment 2 autres modules ont été ajoutés. La superficie du nouveau local était de 18 pieds (5,5m) par 38 pieds (11,5m) libre à l'intérieur, isolé et chauffé pour l'hiver. Les modules sont sortis à quelques reprises au Carrefour de l'Estrie (centre d'achat à Sherbrooke) et une autre fois à l'édifice CERAS pour un autre exposition, celle de 1998. Depuis cette fois, ils n'ont plus ressortis.


Les 7 modules de 4 pieds (1,21m) qui totalisent 28 pieds (8,53m), ont été placés le long d'un mur de 38 pieds (11,5m), donc il nous restait 5 pieds à chaque bout. Ensuite nous avons acheté un module de 8 pieds (2,43m) d'un membre du club qui n'avait pas de place chez lui pour le garder. Celui-ci a été place au centre sur le mur de 18 pieds (5,5m), donc il nous reste là aussi 5 pieds (1,52m) chaque bout pour tourner. Un premier coin fut construit entre la cours de triage et le 8 pieds (2,43m). Puis d'autres modules ont été construits pour couvrir tous les autres murs et coins restant. Le centre a été plus difficile à planifier. Je voulais une grosse montagne qui couvre un îlot central. Finalement j'ai réussi à dessiner quelque chose qui me satisfasse. La montagne est construite de styromousse et de moustiquaire et recouverte d'hydrocal. Il y a trois tunnels qui traversent la montagne et une voie qui la longe, deux d'entre elles servent de reversing loop. Une fois que la pose des rails fut terminée. Ce fut au tour du système électrique. J'ai opté pour un système DCC (le CHIEF de Digitrac) et pour les deux reversing loop et la table tournante j'ai installé l'auto reversing de MRC. Le système électrique est protégé par un circuit que j'ai fabriqué moi même, aussitôt qu'il y a une baisse de tension le relais coupe et pour réenclencher le relais j'ai installé des boutons poussoirs tout autour du réseau et en plus j'ai installé un petit buzzer qui nous avertis lorsque le relais coupe.


J'ai choisi l'époque actuelle ce qui me permet d'être très large dans le choix des locomotives, véhicules, bâtisses, wagons et autres. L'Ouest Canadien a été retenu comme région sans toutefois retenir une place spécifique. Les noms des villes sont fictifs ainsi que la ligne ferroviaire. J'utilise les couleurs du BC Rail, BC Hydro et PGE.


Je ne suis pas seul à profiter de ce réseau. Il y a mon père et quelques amis qui à chaque les lundi soir viennent m'aider et jouer avec moi :

  • La ville Benroycity a pratiquement été réalisée par mon père.
  • L'Abattoir a été construite par Jean Paul Bilodeau, depuis son décès nous n'avons jamais retouché à cette partie du réseau.
  • Tigex CX Mines a été bati par mon garçon Luc et René Lépine (un ami) a fait le waethering de la bâtisse et a réalisé une superbe Scène avec la montagne, les arbres, la clôture et juste devant la mine il a érigé Aline Bed and Breakfast avec le petit lac, la piscine et décor enchanteresse.